VMC double-flux

VMC double-flux, qualité d’air intérieur et performance énergétique avis du spécialiste Olivier Sidler

Le colloque « LES DEFIS DU BATIMENT SANTE » s’est tenu début juin au centre des congrès de la cité des sciences et de l’industrie de la villette, à Paris. Pour sa cinquième édition, quelques 300 participants ont participé à cette réflexion sur les enjeux de la transition énergétique et la santé.

VMC double-flux

Installation VMC double flux 4 en 1 COMPACT P Nilan avec réseau en PEHD sans dégagement de COV et caisson de distribution acoustique muni de trappe de visite pour permettre le nettoyage du réseau de ventilation.

Parmi les professionnels du bâtiment et de la santé qui sont venus échanger, Olivier Sidler, fondateur du bureau d’études Enertech, l’un des plus grands spécialistes Français du bâtiment performant, était présent. Il a profité de ce colloque pour lancer le débat sur le manque de performance sanitaire et énergétique des ventilations simple-flux hygro B. Il est revenu sur le taux de brassage minimal défini pour maintenir les concentrations de CO2 et de formaldéhyde, estimant que la ventilation hygroréglable ne pouvait pas permettre de fournir les 0,6 vol / h nécessaires.

De son point de vue, la garantie de débits d’air suffisants pour assurer les concentrations satisfaisantes de CO2 et de formaldéhyde nécessite obligatoirement une ventilation double-flux haut rendement afin de récupérer les calories de l’air extrait.

Rappelant ainsi l’importance d’une ventilation double-flux, pour un air intérieur sain et pour une consommation d’énergie considérablement réduite.

Vous souhaitez plus de renseignement sur les systèmes de ventilation haute performance ? N’hésitez pas à contacter nos spécialistes Ventilation.